IMG_0902

Bienvenue !

Situé à Strasbourg, mon atelier de lutherie est spécialisé dans la fabrication des instruments historiques. Tenant compte des dernières avancées en matière d’organologie et d’archéologie musicale, je travaille principalement à la reconstitution des instruments à cordes pincées de la famille du luth.

L’atelier assure également l’entretien, la réparation et la restauration de vos luths ainsi qu’un service de location.

Citole

Citoles dites en « feuille de houx », d’après iconographie du XIVe siècle

 

  • Diapason de 48 cm, 5 cordes (simples ou doubles). Structure monoxyle, fond voûté, éclisses « tuilées », touche avec renversement (chevalet haut), frettage boyau.

 

  • Diapason de 54 cm, de 3 à 5 chœurs (simples ou doubles). Structure monoxyle, fond voûté, éclisses « tuilée », touche plate fretté en os. Extrait vidéo

20120602 049(1)

 

 

 

 

Instruments médiévaux

Pour les instruments antérieurs au XVe siècle, nous sommes toujours confrontés au problème de leur représentation, car nous ne les connaissons qu’au travers de l’iconographie. Aux nombreux témoignages que sont les sculptures, les peintures, les fresques, les enluminures ou les vitraux, viennent s’ajouter quelques rares témoignages archéologiques, souvent très fragmentaires.

Collage cantigas

À l’inverse de l’Orient, les traités médiévaux occidentaux ne donnent que peu d’informations concrètes sur la facture instrumentale et seul l’aspect théorique est diffusé par écrit. L’analyse des textes nous apporte néanmoins des informations très précieuses quant à l’usage des instruments, à leurs accords et leur fonction. Durant ces 20 dernières années, de nombreux colloques ont permis de définir plus clairement la dénomination de ces instruments. Il faut également citer l’apport non négligeable de l’ethnologie, qui, par l’observation de certaines cultures traditionnelles, nous permet d’analyser des instruments souvent très proches de leurs représentations anciennes.

Guiterne

Citole

Guitare maureque

Luth roman

Vièle à archet

Luth roman

Le terme anachronique « luth » est ici employé sous son acception organologique.

  • D’après le « portico de la gloria » à Santiago de Compostelle, fin du XIIe siècle.

Diapason 44 cm, 3 cordes. Structure monoxyle en noyer, table d’harmonie en parchemin de chèvre (ou bois).

Luth compostelle 2

 

  • D’après le manuscrit d’Ivrea, Piemont italien, Xe/XIe siècle.

Diapason de 48 cm, 3 ou 4 cordes. Structure monoxyle en tilleul ou saule, acastillage en buis. Réalisé selon le tracé de Daniel Friederich paru dans le bulletin du GAM de 1977.

Ivrea 2